• Avis clients (4.5/5)
  • Expédition le jour même si vous commandez avant 19h
  • Livraison offerte dès 40€ d'achats
  • Échantillon offert à chaque commande passée

Laura Brijde

S’entraîner sous la chaleur

S’entraîner sous la chaleur. Même si je suis habituée aux températures élevées, braver la chaleur n’est pas une mince affaire lorsque l’on pratique la course à pied. Je me souviens de ma première course durant l’été qui, même à 8h30 du matin, me faisait autant transpirer qu’une séance au sauna ! Aujourd’hui, je partage avec vous les conseils qui me semblent les plus importants en matière de course / entraînement par temps chaud. En plus de rendre l’activité plus supportable et agréable, ces conseils vous permettront de limiter les risques pour votre santé ! Prêts à transpirer ? C’est parti !

 

L’organisation et l’adaptation

Si possible, essayez de planifier vos entraînements tôt le matin ou tard dans le soir. Ainsi, vous évitez l’exposition prolongée au soleil et aux températures élevées. Ne planifiez pas un entraînement intense ou long durant les heures d’exposition les plus potentiellement dangereuses. Reporter un entraînement peut certes s’avérer frustrant, mais nécessaire pour vous et votre santé.

 

Buvez ! 

L’hydratation est une phase primordiale pour tous les coureurs. N’attendez pas la sensation de soif et buvez suffisamment d’eau pour ne pas être déshydraté avant, pendant ou après l’entraînement. En effet, chez un adulte, la sensation de soif n’apparaît qu’à partir de 3 à 5 % de perte hydrique. Assurez-vous d’être en permanence munis d’une bouteille d’eau ou d’une boisson pour l’effort. Durant l’entraînement par temps chaud, pensez à boire toutes les 20 minutes.

Conseil : les boissons pour le sport peuvent être plus pratiques que l’eau seule. Elles contiennent des électrolytes, des substances conductrices qui compensent les pertes minérales liées à la transpiration.

 

Laissez à votre organisme le temps  de s’adapter

La température risque encore d’augmenter ou vous venez d’atterrir dans un pays chaud ? Laissez à votre organisme le temps  de s’adapter ! Renseignez-vous à propos des nouvelles conditions météorologiques et habituez votre corps à celles-ci en augmentant sensiblement les distances et vitesses, avec prudence et conscience. Votre corps s’adaptera, diminuera la tension artérielle ainsi que votre température corporelle en vous faisant transpirer d’avantage.

 

Privilégiez l’ombre

Courir sur l’asphalte, sans aucun abri aux alentours, peut s’avérer fastidieux, monotone et dangereux. Privilégiez et planifiez un parcours ombragé ou trouvez un endroit moins exposé au soleil pour vos entraînements. Si vous en avez la possibilité, courez en forêt où la température est plus basse.

 

Privilégiez la nature

En ville, même à des horaires adaptés, la température reste relativement élevée car l’asphalte retient la chaleur. Dans ce cas, privilégiez les parcs et forêts dans lesquels les chances de profiter d’une légère brise sont plus grandes ! Il fait généralement plus frais dans ces milieux en plus d’être plus techniques et ludiques.

 

Ajutez votre vitesse

Ne laissez pas votre ego prendre le dessus ! Même les meilleurs coureurs adaptent leur vitesse à la température, et courent plus lentement par temps chaud et humide. Gardez simplement le rythme et encore une fois, laissez à votre organisme le temps de s’adapter.

 

Portez des vêtements légers

Beaucoup pensent que porter plusieurs couches de vêtements permet de perdre plus rapidement du poids pendant l’entraînement. Or, elle est seulement liée à une perte hydrique plus importante. Les athlètes confirmés ont l’habitude de porter plusieurs couches pour accélérer le processus d’adaptation aux températures élevées, en prévision d’une course par temps chaud. Si cela n’est pas nécessaire, ne le faites tout simplement pas. Moins vous en portez, plus l’organisme régule facilement la température corporelle par la transpiration. Vous serez moins rouge comme une tomate !

 

Couvrez vos yeux et votre tête

Le port de lunettes et de casquettes rendra votre entraînement plus agréable et moins dangereux. Vous réduirez les risques de maux de tête, nausées et insolation en vous protégeant du soleil et vous serez plus efficaces sur le long terme.

 

Appliquez de la crème solaire

Comme pour une journée à la plage, courir peut vous exposer longtemps au soleil. Et comme pour une journée à la plage, appliquer de la crème solaire adaptée à votre peau avant l’entraînement est indispensable pour vous protéger des rayons du soleil. Cela peut avoir de graves conséquences pour votre peau et votre santé. Appliquez de préférence une crème à indice 30 +.

 

Profitez !

Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour profiter d’un entraînement agréable, efficace et en sécurité. Mise à part ces 9 aspects, l’été est une saison formidable pour courir, s’entraîner et apprécier les éléments qui nous entourent. Le paysage est illuminé et coloré, les fleurs et arbres sont fleuris et tout le monde semble plus heureux ! Alors regardez autour de vous, profitez du paysage qui vous entoure, ressentez les sensations de bien-être que procurent la course, ne pensez plus à la chaleur et profitez-en !

Lisez tous ces conseils et qu’il pleuve, vente ou fasse soleil : laissez votre entourage constater à quel point vous êtes bons !

 

Affectueusement,

 

Lau

 

Vous voulez en savoir plus sur Laura ? Suivez-la sur Instagram ou visitez son site web pour une dose quotidienne de motivation et d’inspiration !

 

À propos de l'écrivain

Runninglau

Je suis Laura, mieux connu comme Lau. J’adore la course à pied, faire des blogs et vlogs. Quand je ne suis pas en train de faire des blogs ou d’écrire d’autres textes, je me tiens occupée avec la course ou je me trouve la tête en bas sur un appareil dans la salle de fitness.

Poste un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *